Materne BOSSOU en Visite au Sénégal : “Notre Objectif Est de Réunir les Fonds Pour Acheter 1 Million de Moustiquaires Imprégnées à Distribuer”

Materne Bossou

En visite au Sénégal, le Directeur Afrique et Moyen-Orient de la Jeune Chambre Internationale (JCI) parle sans détours des fondements de son action et félicite l’organisation locale basée au Sénégal qui vient de remporter le Prix international Afrique et Moyen-Orient sur le Objectifs du millénaire pour le développement (Omd).

Quel est l’objet de votre visite au Sénégal ?

Vous savez, le Sénégal a une organisation membre de la Jeune chambre internationale. Nous couvrons 110 pays membres pour 200.000 membres à travers le monde. La Jci existe au Sénégal depuis 1972. Aujourd’hui, nous voulons avoir plus de jeunes adhérents dans ce mouvement citoyen. Plus on est nombreux, plus on fera des changements dans notre communauté.

On a constaté une certaine léthargie de la section sénégalaise de votre organisation. Avez vous défini une stratégie pour y remédier ?

Nous avons juste fait le constat que parmi les pays francophones d’Afrique, le Sénégal a toujours joué les premiers rôles sur plusieurs plans.

Malheureusement, on a constaté que depuis quelques temps, le Sénégal est un peu en retrait et il faut qu’il retrouve sa pôle position en matière de jeune chambre. Nous travaillons ensemble pour que des objectifs clairs et des actions concrètes soient définis pour pallier cette léthargie. Nous allons organiser une formation au Sénégal pour montrer notamment comment gérer la jeune chambre. Nous donnerons les outils nécessaires avant de repartir et, de loin, nous suivrons la situation. De concert avec le président de la section sénégalaise, nous mettrons en place un comité de planification stratégique qui va définir des actions pour les trois ans à venir.

Il semble que vous déroulez un programme paludisme au Sénégal. Quelles en sont les grandes lignes ?

Vous savez, ce programme est développé sur le plan mondial. Notre objectif est de réunir les fonds pour acheter un million de moustiquaires imprégnées à distribuer et pour sensibiliser les populations car les statistiques montrent qu’un enfant meurt de paludisme toutes les 30 secondes. Nous avons pris un engagement avec les Nations unies pour que chaque Organisation locale membre (Olm) de la Jci prenne des initiatives pour lutter efficacement contre le paludisme. Il y aura ainsi des activités de sensibilisation dans deux semaines à Ziguinchor. Le même programme sera repris dans d’autres localités. Nous fonctionnons sur la base du partenariat. On saura qui approcher le moment venu pour boucler le budget de cette opération. Le Pnud, l’Oms et la Fondation des Nations unies nous soutiennent fortement dans ces actions.

Une organisation locale membre de votre organisation basée au Sénégal a récemment remporté un prix international sur les Omd. Qu’en est il exactement ?

Nous menons chaque année sur nos 4 zones (Afrique et Moyen-Orient, Asie-Pacifique, Europe et Amérique) des projets sociaux. Dans chaque zone, les organisations locales (3 à Dakar et une à Ziguinchor) soumettent les projets exécutés. Il y a un jury qui se réunit et étudie les projets. La jeune chambre Dakar numéro 1 a introduit un dossier sur un projet lié à la lutte pour l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (Omd). C’est elle qui a été primée parmi toutes les 450 organisations locales membres de l’Afrique et du Moyen-Orient. Je félicite vivement Dakar 1 et j’exhorte ses membres à soumettre ce brillant dossier à l’appréciation du jury de la Jci qui va siéger pour désigner l’organisation qui va remporter la palme sur le plan mondial. A la jeune chambre, nous développons nos capacités à la gestion économique et financière, à l’entreprenariat et au leadership afin d’être de meilleurs citoyens. Très souvent, les jeunes Africains se plaignent en disant qu’ils n’ont pas d’emploi. Or, ils doivent plutôt se poser des questions en se demandant qu’est-ce qu’ils doivent apporter à leurs communautés. Je vais emprunter au président mondial de la jeune chambre ses fameux 4 D à savoir : le Désir de réussir, la Décision de réussir, la Discipline et enfin la Détermination. Le jour où les Africains vont appliquer les 4 D, ils vont s’en sortir.

La jeune chambre est-elle une secte ou bien l’antichambre de la franc-maçonnerie comme le veut l’imagerie populaire ?

Ecoutez, je vais vous demander une chose. Est-ce qu’il existe une secte pour une religion qui limite l’âge de ses membres ? Je n’en connais pas. Pour être membre de la jeune chambre, il faut avoir entre 18 et 40 ans et être de bonne moralité. Est-ce qu’il existe une secte qui limite le mandat de ses gourous ou de ses pasteurs ? Je n’en connais pas. A la jeune chambre, tout mandat électif ne dure qu’une année, quelles que soient les compétences de l’individu. Et si vous regardez bien le logo de la Jci, il représente celui des Nations unies. Est-ce que les Nations unies autoriseraient une secte à utiliser leur logo ? Non. La jeune chambre est la seule organisation membre du Conseil économique et social des Nations unies. Depuis 3 ans, nous siégeons au conseil d’administration de la Chambre internationale du commerce basée à Paris. Et puis, toutes nos activités sont ouvertes au grand public, membres ou non membres de la Jci. Nos formations et autres réunions sont publiques.

Propos recueillis par Mamadou Lamine DIATTA

Source:  Le Soleil.

Comment this article.